La musique des jeux vidéo jouée par un orchestre symphonique à Paris

Le Video Games Live a offert un tour d’horizon de l’histoire musicale du jeu vidéo, interprétée par un orchestre symphonique, à l’occasion de sa première représentation française, jeudi soir à Paris.

Les quelque 3000 spectateurs réunis dans le Grand amphithéâtre du Palais des Congrès ont eu droit durant près de deux heures et demi à un panorama des musiques de cette industrie vieille de plus de 30 ans, allant de Pong au jeu de rôle en ligne World of Warcraft de l’éditeur américain Activision Blizzard (Vivendi).

Les deux créateurs du concert, les Américains Tommy Tallarico et Jack Wall, se sont relayés sur scène pour présenter la vingtaine de morceaux interprétés par les 41 musiciens et 25 choristes du Star Pop Orchestra mais aussi expliquer le fondement de ce spectacle.

« A travers le Video Games Live, nous voulions montrer que le jeu vidéo est devenu un art et un divertissement de premier choix au XXIe siècle », a souligné M. Tallarico.

Les spectateurs, grimés pour certains en icônes du jeu vidéo comme le plombier Mario du jeu éponyme de Nintendo, ont ponctué les morceaux, d’une durée de 4 à 5 minutes chacun, d’une salve d’applaudissements, alors que la salle était plongée à chaque nouveau titre dans une ambiance différente, grâce aux jeux de lumières mis en place.

« J’avais vu des vidéos du concert sur internet et l’ambiance m’avait convaincue de venir à cette représentation, alors que je ne joue plus du tout aux jeux vidéo depuis plusieurs années. Et puis, cela ravive aussi quelques souvenirs de mon enfance », expliquait Maud, 24 ans.

Les organisateurs ont également réservé quelques surprises au public, en conviant notamment le créateur français Michel Ancel, venu bruiter à la bouche la bande-annonce de sa prochaine production, Beyond Good & Evil 2.

Un spectateur, qui avait gagné un tournoi organisé avant le concert, a pu par ailleurs monter sur scène pour jouer un titre du jeu musical Guitar Hero avec l’orchestre symphonique.

Les nombreuses références à l’univers du jeu vidéo qui ont ponctué la soirée se sont poursuivies jusqu’au rappel, le public ayant alors été invité à brandir ses consoles portables DS de Nintendo et Playstation Portable de Sony en lieu et place des habituels briquets pour accompagner les dernières notes du spectacle.

Tagged with: ,
Publié dans video

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :